By / 28th mai, 2017 / Retombées Presse / No Comments

Quand France 2 et Marie-Dominique Perrin aiment La Cour des Sens

Notre maison d’hôtes certifiée « demeure d’exception ».

 

On en rêve forcément un jour, lorsqu’on jette les bases d’un projet de chambres d’hôtes aussi ambitieux que La Cour des Sens. Grande prêtresse des lieux secrets, des refuges de qualité, insolites, charmeurs ou raffinés, connue pour faire les réputations au travers de ses guides et de sa chronique « Made in France » sur Télématin, Marie-Dominique Perrin représentait pour nous l’aboutissement, la consécration absolue. Et un beau jour, ce qui paraissait impossible arrive.

Un coup de fil de Marie-Dominique Perrin, de passage dans la région en fin de saison l’an dernier, et la voilà quelques minutes plus tard dans la grille de La Cour des Sens avec son mari pour un repérage. Technique, professionnelle, précise, en une demie heure, elle tranche: « Ca me plait beaucoup, je reviendrai pour la prochaine saison ». Chose dite, chose faite au mois de mai 2017 où elle est fait irruption avec une équipe de tournage de France 2 pour sa chronique de Télématin, chez William Leymergie. Une journée complète de travail sera nécessaire pour boucler l’enregistrement qui va paraitre dans un cadre inhabituel de sa chronique.

Au lieu de trois propriétés habituellement traitées, le thème « les demeures d’exception » lui avait fait choisir, pour 2017 deux propriétés seulement. La Cour des Sens est l’une des deux, le seul domaine d’hôtes car l’autre propriété est un hôtel d’un grand charme, à découvrir également du côté de Dinard. Alors que William Leymergie s’extasie sur le domaine et ses trois rangs de génoises, ces tuiles de bord de toit qui signalent le rang des anciennes propriétés, le sujet enchaine en 1mn30 les plans où, miracle du montage, des images et du commentaire de Marie-Dominique Perrin, rien d’important n’est laissé de côté.

Il vous reste pourtant l’essentiel à découvrir par vous même, l’âme de cette propriété qui a mobilisé tous nos efforts durant trois ans.  Notre projet a été porté par nos convictions et cette intuition qui veut que, comme il existe une hôtellerie haut de gamme, il peut y avoir aussi un Domaine d’hôtes recherchant l’excellence. Notre façon de bouleverser le schéma convenu de la petite chambre d’hôtes « du coin » qui conserve tout son sens mais ne répond pas aux exigences d’une clientèle internationale, voyageuse et avertie des prestations hôtelières haut de gamme.

La Cour des Sens fait mieux que cela, en proposant ces services raffinés dans le cadre d’un domaine privé et l’opulence d’un parc paysagé avec soin de 10.000 m2. Ces nouveaux hôtes accoutumés toute l’année à l’hôtellerie de standing recherchent, pour leurs loisirs, ce côté convivial et la dimension d’une maison d’amis sans jamais avoir à subir de promiscuité. L’espace est le premier des luxes et chacun peut, à La Cour des Sens, s’approprier sans partage une partie du domaine. Et venue à l’improviste, Marie-Dominique Perrin l’a fort bien compris et traduit dans son reportage pour France 2. A découvrir ici comme une mise en bouche avant de venir vivre l’expérience par vous même à La Cour des Sens.